18 juin 2024

Cèze Cévennes News

LE RELAI DE L'INFORMATION (Site indépendant de la communauté de communes)

Un Dimanche dans un Bistrot Cévenol : Au-Delà des Apparences

20/05/2024

Vous connaissez sûrement cette sensation : celle qui vous envahit lorsque vous poussez la porte d’un bistrot, un lieu empreint de traditions et de rencontres, où les regards des habitués scrutent chaque nouvel arrivant avec une curiosité discrète. Pour ma part, j’avais toujours eu une certaine appréhension à l’idée de franchir le seuil de ces lieux chargés d’histoires et de mystères.

Pourtant, c’est lors d’une journée ensoleillée, après une balade chez nos voisins ardéchois, que j’ai décidé de m’offrir une pause bien méritée au bistrot de ma ville . À peine entré, un simple bonjour sec a failli me faire rebrousser chemin, mais j’ai décidé de rester, poussé par une curiosité soudaine.

C’est alors qu’une simple question sur ma destination du jour par la patronne du bar , a déclenché une série d’événements inattendus.

Ma réponse à la question fut « Grospierres », en prononçant le S (que j’oublie souvent dans mes textes) . Quel sacrilège ! Toutes les têtes se retournent vers moi , un des clients me corrige : « Gros-Peirres ».Je m’exécute en rectifiant, mais tenant tête, je pose la question : « Pourquoi le S est-il muet ? Pourquoi pour Sénéchas on le prononce, mais pas ici ni pour Bessèges ? ». Et là, tout le monde commence à donner son avis. Comme disait Charles Aznavour, « chacun pensait que son avis était le bon ». La discussion s’approfondissant, chacun argumentait avec une petite histoire de sa vie personnelle. Le fils d’immigré arrivé d’Algérie dans les années 60 avec ses problèmes de S et de C. L’autre qui n’aime ni les maths ni la physique à cause d’un professeur dont il garde un très mauvais souvenir………

Le plus bavard commence à me parler de sa fille qui fait de grandes écoles. Le second me montre fièrement sur son portable les photos de son fils qui fait le tour d’Europe comme soudeur de précision dans l’industrie. 

Ce simple échange linguistique a donné naissance à une conversation riche et variée, où chacun partageait ses expériences personnelles et ses anecdotes de vie.

Peu à peu, je me suis retrouvé intégré au groupe d’amis qui se réunit quotidiennement dans ce bistrot. Les discussions ont dévié vers de nouveaux sujets, chaque histoire déclenchant une avalanche de souvenirs et d’émotions partagées.

Je fus adopté , et voilà que mon verre fait partie de la tournée.

Et c’est ainsi que j’ai découvert la véritable essence de ce bistrot cévenol : un lieu de rencontres et d’échanges où les préjugés s’effacent pour laisser place à la richesse des histoires humaines. Car derrière chaque visage se cache une histoire, et derrière chaque histoire se cachent des trésors d’humanité.

Alors, la prochaine fois que vous franchirez la porte d’un bistrot, gardez à l’esprit que chaque livre a son histoire, et que parfois, les meilleures pages se trouvent à l’intérieur.

Qui sait quelles nouvelles histoires m’attendent à mon prochain passage au bistrot cévenol ?

Car après tout, la vie est un roman dont chaque chapitre mérite d’être lu avec attention et bienveillance.

linkedinrssyoutubeby feather
Facebookredditpinterestlinkedinmailby feather
Verified by MonsterInsights