L’hôpital d’Alès s’apprête à déprogrammer les opérations non urgentes

L’hôpital d’Alès s’apprête à déprogrammer les opérations non urgentes

14/12/2021

Pour faire face à la 5e vague l’hôpital d’Alès s’apprête à déprogrammer les opérations non urgentes et limiter le nombre de consultations.

Avec un taux d’incidence de 923 pour 100.000 habitants, Alès et son agglomération dépassent très largement celui du Gard qui s’établit ce mardi à 693/100.000.

Attention forte tension sur le système hospitalier gardois.

Le cas à Alès qui a déclenché son plan blanc le 6 Décembre dernier.

Depuis, 42 hospitalisations dont 7 en réanimation enregistrées ce mardi.

La semaine dernière, on y a enregistré le décès de 7 patients, tous n’étaient pas vaccinés.

Et cette 5e vague ne faiblit pas, le taux d’incidence du Gard s’établissait (ce mardi) à 693/100.000 Habitants, 923 à Alès et son agglomération. 

L’hôpital public est en capacité de faire face, mais sa direction appelle la population alésienne à faire preuve de « responsabilité » afin de permettre au personnel qui ont beaucoup donné de pouvoir souffler avec les fêtes de fin d’année.

Source :
Ludovic Labastrou
France Bleu Gard Lozère

linkedinrssyoutubeby feather
Facebookredditpinterestlinkedinmailby feather

Mahfiche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.